Le 16 juin 2013 (5)

Au couchant, les derniers rayons de soleil mettent en évidence le bouillonnement convectif. Cet orage est une supercellule au vu des signatures radars pluies. Elle donnera un tuba.
Il est temps de partir, il n'y a plus rien à espérer dans l'Allier. Je prends l'option Vienne (86). J'ai 4h de route ce qui me fait arriver vers 1h du matin pour attarper les orages qui se sont formés au large des côtes de la Charente Maritime (17).

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom Message
Pays
Ville
Email
Site web
Message