Le 20 mai 2014 (4)

Je fonce dans un champ éolien qui me servira de composition pour la photo. L'arcus est toujours aussi impressionnant. L'activité électrique s'affaiblit. Au passage du grain, le vent souffle en tempête et souleve toute la poussière du chemin où je me trouve. Le véhicule et le matériel photo est bon pour un nettoyage.

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom Message
Pays
Ville
Email
Site web
Message