Le 26 août 2016 (1)

Après quelques heures de sommeil dans le camion, pour se remettre des émotions des orages de la nuit, l'ami Stéphane Péreira me réveille en sursaut pour me prévenir que les nouveaux orages tant attendus arrivent. A peine les yeux ouverts, de puissants impacts m'éblouissent. Les premières photos sont d'ailleurs cramées. Je corrige rapidement l'ouverture.

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication. Nofollow est ajouté sur les liens.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

IP

Message